>
Online art Performing art Videos Projects Poems & texts Sounds Ways & Links Credits

 

COUPURE

Un texte de Vanessa Briggs et François Aleta
pour un projet de François Aleta.
© François Aleta.

 

Je pense fabriquer des faits divers et les prendre en photo parce qu'ils sont beaucoup moins calmes que ne pourrait l'etre la plus agitee des musiques.
Le fait divers est un des seuls moments ou l'humanite s'exprime malgre elle. C'est une action unique qui se situe dans le reel (ce qui fait oublier l'image) ; son caractere recent et toujours nouveau l'apparente en cela et a chaque fois, a une creation. Une creation qui n'en est pas une veritablement parce-qu'il s'agit d'evennements communs et varies, expressions de desirs non maitrises, et dont la finalite n'est pas artistique.

La mediatisation des faits divers passe par l'image. Or la mediatisation, qui permet au public d'avoir acces au fait divers, provoque par cette image meme l'ahbitude et l'indifference, creant ainsi la distance entre le lecteur et les acteurs de l'acte commis.
"La mort de jeunes vierges sous le couteau du scarificateur se transforme sur la scene du theatre antique en plaisir de fiction par le relais du discours tragique qui mediatise l'horreur et facilite son expression imaginaire".[Nicole Loraux, preface a 'Facons tragiques de tuer une femme'].

Le support photographique, qui pour les medias sert de preuve face au public et credite l'article (au-dela d'une simple illustration) est ici utilise dans un role inverse. Il s'agit la de reconstituer des presences d'objets inexistants, de creer des auras de faits qui, accomplis librement par tous les acteurs, n'appartiennent plus au monde transgressifs des acteurs "vrais" de faits divers.

La photographie de par sa nature et de par son role dans la societe, permet ce basculement : recepteur de lumiere, elle peut livrer les mondes obscurs.

J'offre ici ce que chacun desire : le fait divers est l'expression des desirs d'autrui qui ne peuvent passer que par le drame. Drame devenant necessaire puisque la societe ne peut exhaucer ces desirs ailleurs et autrement.

.../...

"Sous le rapport de la representation, il n'y a pas incompatibilite ou contradiction entre crime et esthetique."[Jacques Soulillou, 'L'impunite de l'art'].

Vanessa Briggs & Francois Aleta,1999.

 

© Francois Aleta 2002